Interview de
Maxime, webmaster du site immoboum.canalblog.com &
C.K.,webmaster du site pressecrackimmo.canalblog.com

Comment fonctionne votre site, quelles sont vos sources d’information, qui sont les contributeurs de vos forums ?
4Maxime : Immoboum fonctionne tout à fait normalement comme les milliers de forums qui se déroulent sur la toile. Les contributeurs sont tout simplement des personnes qui s'intéressent à l’immobilier et qui ne trouvent pas les informations qu'ils souhaitent dans les autres médias. Chacun apporte son expérience.
4C.K : Pressecrackimmo est une revue de presse des articles traitant du marché immobilier. L’axe privilégié est de suivre précisément l’évolution de la bulle immobilière dans différents pays (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, et d’autres marchés clefs qui sont actuellement sous les feux de l’actualité (Shanghai, Australie, Japon, Allemagne). D’autres aspects connexes sont aussi abordés comme les relations avec l’économie, l’évolution des taux d’intérêts, la politique monétaire des banques centrales qui conditionne en partie l’évolution de la bulle immobilière… Au niveau du marché français, j’essaie aussi de mettre en valeur d’autres aspects intéressants comme le projet de Jean-Louis Borloo de maisons à 100 000 euros, voire même la possibilité de construire des maisons écologiques à budget raisonnable.
Les sources d’informations sont principalement la presse nationale et internationale anglophone, le forum de la bulle immobilière et les blogs français ou étrangers. Un effort particulier est fourni de manière à avoir la plus grande diversité possible de sources. Le site est développé par une seule personne. Je serais heureux que d’autres personnes se joignent à l’aventure car c’est un sacré boulot que de collecter et de lire tous les jours l’ensemble des articles traitant de l’immobilier.

Mythe ou réalité, comment est développé le concept de bulle immobilière sur votre site ?
4C.K : Mythe ? L’époque où seul Jean-Michel Pouré balançait sur Internet un pavé dans la mare (<http://www.bulle-immobiliere.org/fr/bulle.html>) est totalement révolue. En un an, de brillants économistes comme Jean-Pierre Petit (Exane BNP Paribas), Marc Touati (Natexis Banques Populaires) et Daniel Cohen (Ecole Normale Supérieure) sont aussi venus nous alerter qu’une bulle immobilière s’était formée dans notre pays. Depuis le début d’année 2006, des institutions comme la Banque Centrale Européenne, la Banque de France, la commission des finances du Sénat sont sorties de leur réserve. La première indique que « les prix au mètre carré en France seraient surévalués de près de 30% ». La seconde s’inquiète de la flambée des prix et « souhaite mener une action d’information du public afin qu’il refuse des prix trop élevés ». Enfin, je rappelle l’opinion de Jean-Michel Guérin, président du groupe Particulier à Particulier, qui estimait en janvier 2006 dans l’Expansion que « Les prix immobiliers vont baisser de 30 à 40% sur 4 à 5 ans ».
Il est désormais impossible aux autres acteurs du marché immobilier de balayer d’un revers de main le concept de bulle immobilière et de la qualifier de mythe. En fait, la question n’est plus de savoir s’il y a ‘‘bulle” immobilière, mais quand et comment elle va éclater… Observera-t-on un krach rampant très long comme celui du marché immobilier japonais où en quinze ans les prix ont baissés de 50% ? Ou alors une correction rapide comme à Shanghai où en moins d’un an les prix sont en baisse de 30%?. Personne ne possède la réponse et pressecrackimmo tente modestement de suivre cette évolution par le biais des articles de presse.
4Maxime : Le concept de la bulle immobilière existait bien avant la création de ce forum et si je devais faire la part entre le mythe et la réalité, je prendrai l'exemple de la bulle Internet combattue en son temps. On se souvient de la suite. Le propre d'une bulle est que l'on en parle habituellement que lorsqu'elle a éclatée !! Sur ce forum, nous avons pris le parti d'en parler avant !!

Pourquoi la bulle fait-elle toujours recette auprès des internautes ?
4C.K : Je dirais plutôt qu’elle fait de plus en plus recette au niveau des internautes comme le montre les statistiques de visite en nette hausse des différents sites traitants de la bulle immobilière en France. Dans tout succès, il y a la rencontre entre une histoire et un public. Dans cette histoire dramatique qui se déroule sous nos yeux, le public est de plus très impliqué puisqu’il est constitué en grande partie de jeunes candidats exclus de l’accession à la propriété. Comme ce sont aussi ceux qui utilisent le plus Internet et les nouvelles technologies, le succès est malheureusement tracé. Néanmoins, Internet n’est pas le seul média à faire recette. La presse écrite bénéficie aussi de ce phénomène. Le magazine Capital de décembre 2005 a fait l’un des meilleurs scores sur « la baisse des loyers a commencé ». Il n’y a qu’à voir le nombre de magazines qui sortent un dossier spécial immobilier ce mois-ci. Si l’on se réfère à ce qui se passe aux Etats-Unis, nous ne sommes qu’au début. Le ralentissement sérieux du marché immobilier est devenu l’un des principaux sujets de conversation aux US .....
4Maxime : Nous ne faisons aucune publicité et tout le monde est libre de venir ou de ne pas venir participer aux débats qui déroulent sur le forum de la bulle immobilière. Beaucoup de personnes s'interrogent : aujourd'hui, le discours des professionnels sous entend qu'il est intéressant de s'endetter sur 35 ans pour acheter un bien immobilier. Nous sommes nombreux à penser que c'est une vision irrationnelle du marché et j'ajouterai que lorsque quelqu'un emprunte sur 35 ans pour acheter un bien immobilier, il n'est pas propriétaire mais simplement locataire de sa banque.

Quelles sont les motivations personnelles du webmaster Maxime ?
4Maxime : Mes motivations étaient tout simplement de témoigner en créant le blog Immoboum. J'ai toujours trouvé complément dingue de voir des personnes acheter des appartements neufs en vue d'une opération Robien sans même se renseigner des plans ou de la situation du futur immeuble parce qu'uniquement intéressés par le gain fiscal. Une nouvelle forme de la Ruée vers l'Or se déroule sous nos yeux et il me semblait difficile d'y assister sans rien dire. Surtout que dans l'histoire à chaque fois que l'on a fait croire à des gains faciles et sans risque, ça s'est terminé très mal.
4C.K : pressecrackimmo peut être vu comme le cahier de lecture d’un cadre trentenaire, qui bien que gagnant plus que le salaire moyen français, se trouve exclu du marché immobilier. A moins de m’endetter à un niveau élevé et sur une durée irraisonnable, il m’est impossible d’acquérir la maison de « Monsieur Tout le Monde » dont ma famille aurait besoin. La faute en incombe à la flambée des prix de l’ancien de 115% en huit ans en province. Je cherche donc avant toute chose à comprendre les causes de cette hausse irrationnelle et à analyser cette situation inédite. Il y aussi une volonté de collecter l’information pour tenter de la concentrer et de la diffuser au plus grand nombre. Bien souvent, cette information est fournie par des quotidiens économiques et elle est rapidement noyée dans la masse par le flux continu . Enfin, il y a aussi une volonté de mettre en valeur le travail des journalistes qui tentent de nous mettre en garde et d’informer l’opinion.

La touche humoristique/ satirique est-elle importante dans le contenu du blog ?
4Maxime : L'humour s'est imposé de lui même pour décrire ce marché parce qu'en effet quand on voit qu'il y a plus d'agences immobilières dans les centres de nos villes que de boulangeries, il y a de quoi en rire. Savez vous que j'ai vu début 2005 une queue pour acheter des logements neufs destinés à la location ? Décidemment, Coluche nous manque !!
4C.K: J’avoue être très peu doué pour la touche humoristique et satirique. Immoboum ou J’aime le Krach (http://jaimelekrach.over-blog.com/) le font bien mieux que moi sur le thème du marché immobilier. J’essaie d’être assez en retrait. L’important n’est pas mon opinion mais l’article. Mais bon cela ne m’empêche pas de faire poindre mon point de vue en second plan par un bref commentaire ou par une illustration. J’aide souvent le lecteur peu familier par la langue anglaise en résumant en quelques mots en français, la teneur des articles anglophones. Pour conclure, il est vrai que notre totale liberté de ton et d’opinion dans les blogs fascine. D’un certain point de vue, le blog d’une manière générale est devenu un média parfaitement complémentaire de la presse écrite traditionnelle.

   
Propos recueillis par G. A. © DirectGestion

Liens de nos Immo-Bloggers preferes
http://www.immoboum.canalblog.com
http://www.pressecrackimmo.canalblog.com
http://jaimelekrach.over-blog.com/